The compositional act


I don't see musical composition primarily as the realization of a need for personal expression, nor as an outlet, catharsis or self-therapy.

On the contrary, the creative acts that I pose through the composition are entirely directed and dedicated to those who will listen to it, on the assumption that it could be (positively) confrontational for them.

The music that I let descend into me comes essentially from two sources: one empathetic, linked to the feeling of the living and to the emotional feeling, the other being spiritual, linked to the Mystery, dispenser of infinity.

The first leads to meeting the being in a way of sharing, with the hypothesis, if communication is established, that this sharing can be beneficial to those who open up to it.

The second leads to meeting the Being in the dimension of the spiritual, with the hypothesis, if communication is established, of the transmission of a transport, a trance, an elevation, who knows?

Of course, the first source of inspiration leads to the goal more easily than the second.

And it is evident that in either case only high intensity expression is capable of eliciting powerful reactions and transports of a spiritual nature.

Pure entertainment music (songs with refrains like catchphrases based on anecdotal texts) certainly cannot fit into this framework even if there is a gradation between pure entertainment (the "zique") and elaborate entertainment music. , capable of intensities, of higher level expressive action. Nevertheless, entertainment occupies little place in my musical production, and the albums relating to it date mainly from the first part of my musical work (although even in this context I have tried never to give in to ditties and complacent expressions. ).

The search for high expressive intensities is what determines my choices in the process of musical composition.

This research is not done as it would be with a work of exploration carried out from the beginning of the blank page until "finding something". On the contrary, it is a question, from the start of this blank page, of "letting come what will be given to receive". Aligning the notes because it will produce a pleasant, impressive, surprising, attractive, addicting "effect" makes no real sense. We must be primarily attentive to let come what must come, to let ourselves be guided and invaded, in order to develop an expression of high intensity, capable of reaching the most emotional and spiritual level possible.

Claude Evence Janssens

​​

L'acte compositionnel


Je ne vois pas la composition musicale principalement comme la réalisation d'un besoin d'expression personnelle, ni comme un exutoire, une catharsis ou une auto-thérapie.

Au contraire, les actes créatifs que je pose à travers la composition sont entièrement dirigés et dédiés à ceux qui l'écouteront, dans l'hypothèse que cela pourrait être (positivement) confrontationnel pour eux.

La musique que je laisse descendre en moi provient essentiellement de deux sources : l'une empathique, liée au sentiment du vivant et au sentiment émotionnel, l'autre étant spirituelle, liée au Mystère, dispensateur d'infini.

Le premier conduit à rencontrer l'être dans une voie de partage, avec l'hypothèse, si la communication s'établit, que ce partage puisse être bénéfique à qui s'y ouvre.

La seconde conduit à rencontrer l'Être dans la dimension du spirituel, avec l'hypothèse, si la communication s'établit, de la transmission d'un transport, d'une transe, d'une élévation, qui sait ?

Bien sûr, la première source d'inspiration mène au but plus facilement que la seconde.

Et il est évident que, dans les deux cas, seule une expression de haute intensité est capable de provoquer de puissantes réactions et des transports de nature spirituelle.

La musique de pur divertissement (chansons avec des refrains comme des rengaines reposant sur des textes anecdotiques) ne peut certainement pas entrer dans ce cadre même s'il existe une gradation entre le pur divertissement (le "zique") et la musique de divertissement élaborée, capable d'intensités, d'action expressive de niveau supérieur . Néanmoins le divertissement occupe peu de place dans ma production musicale, et les albums qui s'y rapportent datent principalement de la première partie de mon travail musical (bien que même dans ce contexte j'aie essayé de ne jamais céder aux chansonnettes et expressions complaisantes).

La recherche de hautes intensités expressives est ce qui détermine mes choix dans le processus de composition musicale.

Cette recherche ne se fait pas comme elle le serait avec un travail d'exploration mené depuis le début de la page blanche jusqu'à « trouver quelque chose ». Au contraire, il s'agit, dès l'abord de cette page blanche, de « laisser venir ce qu'il sera donné de recevoir ». Aligner les notes parce que cela produira "un effet" agréable, impressionnant, surprenant, attractif, addictif n'a aucun sens véritable. Nous devons être essentiellement attentifs à laisser venir ce qui doit venir, à nous laisser guider et envahir, afin de développer une expression de haute intensité, capable d'atteindre le niveau le plus émotionnel et spirituel possible.

Claude Evence Janssens

​​