© 2014 by Orkestrom

Blue World Quintet

Cinq musiciens venus d'univers musicaux différents et pourtant proches se rencontrent autour de compositions de l'un d'entre eux, faisant jaillir de cette musique les dimensions de nostalgie, de mystère et aussi d'exultation joyeuse qu'elle recèle.

 

Des mélodies, harmonies et rythmes que développent ensemble ces instrumentistes au départ de la musique de Claude Evence Janssens on ne saurait déduire précisément quelles contrées en sont la source. Mais on pourrait reconnaître sans doute l'influence du Moyen Orient dans sa rencontre avec les notes bleues du jazz et du blues...

 

 

A travers ce mélange des genres on se trouve tour à tour dans la méditation, le lyrisme, le blues, l'allégresse, … à la faveur d'une instrumentation originale : clarinette basse, clarinette alto et bugle (Claude Evence Janssens), piano et piano électrique (Catherine Smet), contrebasse (Vincent Noiret), tablas (Sandip Banerjee).

 

Au final, un chemin d'intensité émotionnelle, de voyages introspectifs et d'envols imaginaires qui suscitent l'évasion, l'exploration, l'évocation rêveuse ou chantante d'images de notre monde. It's a blue, blue world...

Claude Evence Janssens a fait l'étude du trombone classique puis s'est orienté vers divers genres non classiques avec le saxophone comme second instrument. Passionné de musique baroque ou contemporaine aussi bien que de funk et de soul, il a créé des groupes aux tendances les plus diverses (In the Ginza, prix Marcel Hichter de la Communauté française de Belgique, Trombone Yourself !, SWAT, ...) et joué dans des formations jazz et alternatives (e.a. en duo avec le saxophoniste Geoff Leigh). S'étant ensuite consacré à la direction d'une entreprsie culturelle pendant près de quinze ans, il est pleinement revenu à la musique en 2013, adoptant la clarinette basse comme instrument principal et le bugle comme second instrument.  « La clarinette basse de Claude Evence Janssens insuffle de subtiles ambiances empreintes de mystères, de lyrisme, de nostalgie mais aussi parfois de fièvre » a écrit le critique belge de jazz Jacques Prouvost.

Catherine Smet est pianiste, de formation classique et jazz. Elle débute ses études classiques aux conservatoires de Bruxelles et Anvers et étudie ensuite  aux côtés d’Arnould Massart, Michel Debrulle, Fabrizio Cassol et Barre Phillips. A Cuba et à Buenos Aires elle a étudié les musiques afro-cubaines et latines. Elle a fait partie de groupes aux styles musicaux très différents, que ce soit de la musique improvisée ou du jazz contemporain (avec des musiciens tels que Michael Moore, Peter Jaqmain ou Bart Maris), du rock alternatif (avec Guy Segers et Michel Delville) ou de la world-music (avec les Rythmiss). Elle joue également dans le groupe "Tango 02", le trio "Urbango", le trio "Barrio Latino" ou encore le trio "Rueda Libre". 2015 a vu naître un premier album solo intitulé « IluSioneS » (avec le soutien de Sabam for Culture 2015). Il est constitué d'une douzaine de pièces au piano. 

Kamal Abdul Malak

Né à Beyrouth et arrivé très jeune en France, Kamal Abdul-Malak commence la guitare classique à 8 ans et poursuit ses études musicales au Conservatoire national de Lyon, dans la classe du guitariste péruvien Jesùs Castro-Balbi, où il obtient un Premier prix de guitare classique et de culture musicale. Afin d’enrichir ses horizons musicaux, il s’installe en Belgique en 2006 et se perfectionne auprès de Raphaella Smits et Odaïr Assad. Il obtient successivement un Master spécialisé en guitare classique au Lemmens Instituut de Leuven et un Master didactique au Conservatoire royal de Mons. Kamal Abdul-Malak participe à plusieurs formations de musique de chambre avec guitare et est membre de l’orchestre international de guitares Diversus Guitar Ensemble. Il est aussi le guitariste et oudiste de l’ensemble Convivencia Mosa (musiques traditionnelles de la Méditerranée).

Vincent Noiret débute sa formation en autodidacte, puis suit des cours de jazz en académie avec Nathalie Loriers et Pierre Van Dormael. En 1996, il entre au Koninklijk Conservatorium Brussel dans la classe de Bart De Nolf. C’est dans les musiques traditionnelles qu’il s’illustrera le plus, participant en tant que contrebassiste mais aussi comme compositeur ou arrangeur à de nombreux projets avec des musiciens réputés de la scène belge (Didier Laloy, Luc Pilartz, Pascal Chardome, Jowan Merckx, Ialma, Photis Ionatos, Steve Houben, Ghalia Benali, et dans les groupes Ialma ou Tangram). Les groupes Traces et Tricycle sont les fruits de sa rencontre avec Philippe Laloy, Tuur Florizoone, ou encore Karim Baggili. Il a également réalisé des arrangements en chanson française pour Stéphanie Blanchoud, qu'il a accompagnée. Vincent Noiret tourne actuellement en duo avec la chanteuse et percussionniste italienne Emanuela Lodato, sous le nom de Nisia.

Sandip Banerjee : Elève des plus éminents gourous du tabla, Sandip a commencé son apprentissage à l'âge de sept ans. En raison de ses capacités remarquables, il a obtenu une bourse nationale du gouvernement de l'Inde pour poursuivre ses études (bénéficiant notamment de vingt années de formation avancée avec le guru Pandit Sanjoy Mukherjee). Chaque formation s'est déroulée dans la tradition indienne de "Sadhana" et dans l'esprit d'amélioration esthétique dédiée à la maîtrise des nuances les plus subtiles du tabla. En Inde, Sandip est connu pour la qualité de son accompagnement et sa puissante performance en solo. Il apparaît régulièrement à la TV et à la radio avec les artistes majeurs du pays.  La curiosité musicale de Sandip l'a conduit à une grande ouverture vis-à-vis de diverses musiques non-indiennes. Il habite Calcutta mais séjourne régulièrement en Europe où il donne des concerts aussi bien que des cours et masterclasses de tablas.

Bios